Tensions sur le cours de l’alcool agricole

Tensions sur le cours des prix de l’alcool agricole

Plusieurs facteurs portent à la hausse, depuis juin 2015, le cours des alcools agricoles. En cette fin d’année cette tendance haussière s’accentue suite aux conditions climatique de cet été (sécheresse) qui ont retardé la campagne betteravière résultat : -15 % de rendement pour les producteurs.

A cela, s’ajoute un incident (une explosion) ayant eu lieu dans une distillerie en République tchèque entrainant un déficit de production assez important au niveau Européen. On note aussi un manque d’approvisionnements pour une usine à Rotterdam et de nombreux arrêts sur différents sites en Europe pour les mêmes raisons.

Le cours des céréales, notamment du blé, joue aussi un rôle important dans l’inflation du prix de l’alcool. Entre en compte également une augmentation non négligeable des alcools carburant qui se négocient à des prix de plus en plus proches de l’alcool surfin neutre.

Au delà des hausses de la matière première, il faut aussi prendre en compte le prix des emballages (cartons, bidons) et des transports qui connaissent également des hausses de 5 à 10%.

Tous ces facteurs nous obligeront, sans aucun doute, après la hausse sur décembre de nos dénaturés à nous repositionner au niveau du prix de vente de l’ensemble de nos alcools sur 2016.

L.Nadalchamps5

Les commentaires sont fermés.